Convertie au christianisme, elle a dû fuir son père qui voulait la tuer.

ETATS UNIS – Rifqa Bary, une jeune américaine d’origine sri Lankaise, a du fuir sa famille après sa conversion de l’islam vers le christianisme, menacée de mort pour son apostasie. Voici son témoignage.

Rifqa Bary, âgée de vingt-deux ans, est issue d’une famille sri Lankaise musulmane. Alors qu’elle n’a que treize ans, elle se rend à l’église, et ressent un appel divin. Elle décide de se faire baptiser. Lorsque ses parents apprennent son apostasie à l’âge de seize ans, la jeune fille fuit le domicile familial, de peur de subir les conséquences de son acte. En effet, en islam, l’apostasie est passible de mort conformément aux textes de la charia. Les crimes d’honneur familiaux sont fréquents dans la culture islamique.

« J’ai appris le coran avant d’apprendre à parler. Je devais prier cinq fois par jour. J’ai commencé le ramadan vers six ans. Je viens d’une famille musulmane très pratiquante… Lorsque j’étais enfant, j’ai été abusée sexuellement par un membre de la famille. La même année, j’ai perdu la vue de mon œil droit suite à un accident à cause de mon frère. »

CWuPC8YVAAET3DD

Lorsque ses parents apprennent le viol de Rifqa, ils décident de quitter le Sri Lanka vers les Etats Unis, pour sauver l’honneur de la famille.

« Dans ma culture, lorsqu’il y a un viol, c’est sur la victime que repose le fardeau de la honte. Quand une fille est violée, c’est de sa faute. Tout est question d’honneur. C’est pour cela que nous avons quitté le Sri Lanka : pour sauver l’honneur de la famille. »

Au sein du foyer familial, les violences sont de coutume auprès des femmes, mais c’est Rifqa qui reçoit le plus de coups.

« J’ai été plus frappé que ma mère. Si j’étais trop enthousiaste, mon père me frappait sans raison au point qu’il m’arrivait de traverser la pièce. Malgré cela, j’étais très dévouée à l’islam. Plus je cherchais la liberté, plus je me rattachais à l’islam, mais je me sentais vide, enfermée dans une cage. Je voulais en sortir. »

Un jour, une amie lui propose de se rendre à l’église avec elle. Elle accepte. Après s’y être rendue, Rifqa se sent appelée par Dieu et décide de se faire baptiser. « J’ai découvert l’amour de Dieu qui a saisi mon esprit et m’a littéralement transformée. »

Rifqa va alors tenter de cacher sa conversion à sa famille pendant trois ans. Elle cachait sa bible, se rendait à l’église en secret, priait à la sauvette… mais un jour, son père découvre sa conversion, et lui donne un ultimatum en la menaçant : si elle ne retournait pas à l’islam, il la tuerait.

« J’ai fais la chose la plus méprisable que l’on puisse faire. Ce fut la honte la plus absolue pour ma famille… prier un autre Dieu, en me dévouant au Seigneur Jésus Christ. »

Son père, business man, part en voyage d’affaires, et lui laisse quelques jours pour réfléchir. Mais l’affaire s’ébruite, la mosquée du coin s’empare du sujet : pour sauver l’honneur de la famille, son père interrompt brusquement son voyage, rompt l’ultimatum, et retourne à la maison. Rifqa prend peur et se croit condamnée. Mais grâce à l’aide de deux amis, Rifqa a pu s’enfuir à temps. La nuit de son départ, alors que ses parents dormaient, Rifqa leur laisse une lettre d’adieu, « Jésus Christ est mon Seigneur et mon sauveur, je refuse de le renier. Je prie et j’espère que vous trouverez sa pitié et son pardon. »

Rifqa s’enfuit en prenant le bus, sans nourriture ni eau pendant plusieurs jours, avant de trouver refuge auprès de chrétiens avec qui elle avait été mise en contact via les réseaux sociaux. Depuis, déplacée de foyer en foyer, Rifqa n’a jamais révélé à sa famille où elle se trouvait de peur qu’on la retrouve et que sa vie soit menacée.

« Les hommes ne peuvent rien contre moi. Ils peuvent me tuer, m’abuser, mais ils ne peuvent me prendre mon âme. Dieu est grand. »


21 Mai 2015
Source : CBN News
Rédaction/traduction : Sapientia.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :