Témoignage de yézidis : « Ils ont placé les personnes vivantes dans les fossés… »

IRAK – Les survivants yézidis révèlent leur effroyable périple où femmes et enfants furent jetés par l’Etat Islamique dans des fosses communes.

Samo Ilyas Ali est un réfugié, père de neuf enfants, qui n’arrive pas à oublier les cris de ces femmes et enfants hurlant, appelant à l’aide alors qu’ils étaient enterrés vivants par l’Etat islamique.

Dix milles yézidis ont dû fuir leur terre du mont Sinjar pour échapper aux djihadistes qui voient cette minorité ethnique comme les adorateurs du diable et qui doivent soit embrasser l’islam, soit mourir.

Les réfugiés ont été regroupés dans des camps de la région semi autonome du Kurdistan au nord de l’Irak.

Traumatisés par les décapitations et les exécutions de masse, ils ont simplement abandonné l’idée de retourner en Irak, et veulent aller le plus loin possible du pays ; ils pensent à des pays comme l’Allemagne, très éloigné de leurs coutumes et traditions.

Les frappes américaines contre l’EI et les vœux des commandants kurdes de récupérer les villages yézidis ne les ont pas convaincu. Et l’on comprend pourquoi. Dix jours plus tôt, Ali et ses amis villageois ont été entourés par surprise par les djihadistes en pleine nuit. Les peshmergas kurdes, qui étaient chargés du nord du pays et perçus come la seule force pouvant affronter l’EI, ainsi que les soldats irakiens entrainés par les américains, étaient absents, laissant sur place des armes, notamment des tanks.

Soudain, les assaillants ont commencé à creuser des fossés…

« Nous ne comprenions pas. Puis ils ont placé les personnes dedans, des personnes vivantes. » affirme Ali, sur le point de pleurer. « Après un moment, nous avons entendu des coups de feux. Je n’arrive pas à oublier cette scène. Femmes, enfants, pleurant, appelant à l’aide. Nous avons dû fuir pour nos vies. On ne pouvait plus rien faire pour eux. »

Des scènes similaires ont été rapportées par plusieurs témoins dans le nord du pays. Les yézidis qui refusent de se convertir à l’islam sont tués par les djihadistes. Les femmes et enfants sont kidnappés.

Les yézidis ne sont pas à leur première persécution. Déjà sous Saddam Hussein, leurs villages furent détruits par les forces du régime, pour tenter d’écraser les kurdes. Certains furent emmenés et exécutés par les agents de renseignement.

Ils se sentent de nouveau abandonnés. Beaucoup de yézidis ont perdu foi en Irak et en ses chefs politiques. Mais ils ont peu d’options. Pour le moment, ils ne peuvent qu’attendre.

« Ils ont mis les femmes et les enfants sous terre. Ils étaient en vie. Je peux entendre encore leurs cris. Ils essayaient de garder leurs têtes levées pour continuer à respirer, » raconte Dawud Assan, 26 ans. « J’ai tiré une croix sur l’Irak. Nous avions nos maisons, nos épiceries, et ils ont tout brûlé. Nous n’avons plus rien. Nous voulons traverser la Turquie mais les peshmergas ne nous laissent pas passer. Nous ne voulons pas rester ici, nous voulons aller en Europe. »

L’EI continue d’étendre son emprise sur le nord du pays et ses ressources telles que les zones pétrolières qui pourront financer pour leur auto proclamé califat.

Certains yézidis comme Hassan ne croient pas que les kurdes de Turquie ou de Syrie soient la bouée de sauvetage face à l’EI.

« Les djihadistes ont attaché les mains d’une femme à l’arrière d’une voiture et ses jambes à une autre, et ils l’ont coupée en deux, » dit-il près d’une tente où une femme pleurait. « Avez-vous déjà vu une chose pareille? Tout ça parce qu’elle n’était pas musulmane et qu’elle ne voulait pas se convertir. Nous sommes loin de la victoire. »


19 Août 2014
Source : dailymail
Traduction : Sapientia.

un commentaire

  1. […] Al-Bidâya wa-n-Nihâya, volume 9, p.462 ² Témoignage de yézidis : « Ils ont placé les personnes vivantes dans les […]

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :