Dieu souffle sur l’Algérie

Un responsable de l’association chrétienne protestante Portes Ouvertes témoigne du phénomène des conversions au christianisme en Algérie.

Il ne vous dira pas son nom : il ne pourrait plus mettre un pied en Algérie si les autorités découvraient ses activités. Il accompagne des musulmans convertis au christianisme, leur procurant des Bibles et leur proposant un suivi spirituel. Des activités qui ne sont pas du goût du gouvernement algérien qui en 2006, puis 2008, a pris des mesures de rétorsion sévères contre les chrétiens.

Officiellement, la police peut mettre en prison un chrétien possédant une Bible. En 2008, les églises ont été fermées, mais dans les faits elles ont rouvert depuis. Le gouvernement laisse faire, mais il s’est doté de lois répressives qui sont comme une épée de Damoclès, il peut y faire appel au besoin.

L’Algérie serait le deuxième pays musulman en terme de conversions au christianisme, juste derrière l’Iran. Les Kabyles en particulier sont concernés par le phénomène. Il a des explications toutes prosaïques, comme le rejet de l’islam qui a suivi la guerre civile des années 90.

Les réticences les plus graves à l’égard de la conversion viennent des familles et des amis. Une femme de 37 ans a été répudiée par son mari et a perdu tout droit sur ses enfants. Mais quand les convertis tiennent bon, ils suscitent des interrogations, voir de l’admiration. Une partie de ses enfants sont devenus chrétiens à leur tour, et elle peut à nouveau les voir. Les conversions sont souvent contagieuses, ce qui explique – en partie – l’expansion actuelle du christianisme en Algérie.

Mais le plus mystérieux demeure la conversion au christianisme de personnes qui n’ont autour d’elles que des musulmans. Elles ont des profils divers : femmes abusées, battues, des personnes qui refusent l’islam… Parfois, elles entendent parler du christianisme en zappant sur des chaînes chrétiennes comme Al Hayat TV. Mais il arrive aussi que la foi tombe comme la foudre. Ainsi, un jeune homme de 28 ans témoigne :

J’avais tout ce qu’un homme peu désirer, mais je me sentais vide. J’ai demandé à Dieu de se manifester à moi, et Lui ai donné deux semaines pour le faire. Une nuit, je me suis réveillé en sueur, j’ai senti une main sur mon épaule, et une voix qui me disait : “L’ancien est mort, tu es une nouvelle création”.


Article complet : Aleteia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :