« Les filles chrétiennes ne servent qu’au plaisir des hommes musulmans. »

Pakistan – Un groupe de musulmans a fauché trois chrétiennes avec leur voiture après qu’elles aient refusé leurs avances. L’une d’elles a été tuée.

KiranKiran Masih, 17, tuée parce qu’elle avait refusé
d’avoir des relations sexuelles avec des musulmans.

Alors qu’elles rentraient chez elles, trois jeunes pakistanaises furent accostées par un groupe d’hommes dans leur véhicule. Insistants et tenant des propos déplacés, ils ont harcelé les filles en les pressant de monter dans leur voiture. Après leur refus, le groupe est devenu agressif et a commencé à les menacer. Les jeunes filles, paniquées, se sont mises à courir. L’un d’eux a clamé :

Comment osez vous fuir ? Les chrétiennes ne servent qu’au plaisir des hommes musulmans.

Les hommes les ont pourchassées en voiture et ont ensuite foncé sur les jeunes filles. Deux sont tombées au sol ; l’une a la hanche cassée, l’autre les côtes brisées. La plus jeune, Kiran Masih, 17 ans, fut projetée en l’air et percuta le pare brise de la voiture. Ils ont ensuite accéléré en rigolant alors qu’elle était toujours sur le pare brise. Le pilote a ensuite freiné brusquement. La force du choc projeta la jeune fille en l’air, qui s’écrasa au sol, le crâne ouvert et les os brisés. Elle succomba à ses blessures quelques minutes plus tard.

Pour l’activiste des droits de l’homme Wilson Chowdhry, la police pakistanaise, à son habitude, s’attarde sur l’affaire qui remonte au 13 janvier.

Les violences contre les chrétiens font rarement l’objet d’enquête et ont très peu de chances d’être jugées… Chaque année, 700 chrétiennes sont enlevées au Pakistan, violées, converties et mariées de force à un musulman. C’est deux femmes par jour.

Quelques années plus tôt, un pakistanais musulman avait violé une chrétienne de 9 ans, lui disant « de ne pas s’inquiéter car il avait rendu le même service à d’autres jeunes filles chrétiennes« .

Les habitants avaient réagi à l’affaire :

Les filles chrétiennes sont considérées comme des butins qui peuvent être endommagés à loisir. Les abuser est « normal » selon la communauté, ce n’est même pas un crime. Les musulmans les voient comme des butins de guerre.

Majid Khadduri, qui fait autorité en droit et en jurisprudence islamique dans le monde, a expliqué le sens de « butin » dans son War and Peace in the Law of islam:

Le terme de butin est appliqué spécifiquement pour la propriété acquise des non musulmans par la force. Il inclue non seulement les biens (mobiliers et immobiliers), mais aussi des personnes, que ce soit des prisonniers de guerre ou des femmes et des enfants. Si l’esclave est une femme, le maître est autorisé a avoir des rapports sexuels avec elle comme une concubine.

Egalement en Europe, les pakistanais musulmans croient qu’ils leur est dû de violer une femme « infidèle ». En Angleterre, en 2012, neuf musulmans furent condamnés pour viol et exploitation sexuelle sur mineurs. Les agresseurs avaient dit à leurs victimes que ce qu’ils faisaient étaient « normal » parce que c’est « ce que nous faisons dans notre pays« .

Ce fait n’est pas sans rappeler l’affaire des agressions sexuelles perpétrées par les migrants dans plusieurs villes d’Allemagne et dans d’autres pays en Europe au jour de l’An dernier.


Source : Gatestone Institute, Britishpakistanichristians
Traduction : Sapientia.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :