« Nous faisions ce que nous avions appris : attaquer les chrétiens. »

Pendant le mois d’août dernier, l’administration Obama et les médias dominants ont insisté sur le fait que l’islam ne promeut pas la persécution des chrétiens, tout en ignorant les témoignages de ceux qui en subissent les conséquences.

L’archevêque chaldéen Bashar Warda s’est exprimé à ce sujet :

« Toutes les déclarations du gouvernement américain et des médias n’ont pas condamné fermement les dommages que cela entraine. Ils disent juste que ce n’est pas le vrai islam, que ça salit l’image de l’islam. Ce qui leur importe c’est l’image de l’islam, mais aucune de leur déclaration parle des victimes, de ce qu’elles ont subi. Rien n’est mentionné. »

Le Père Douglas al Bazi, un prêtre irakien catholique d’Erbil, qui continue à porter les cicatrices de tortures qu’il reçut neuf ans plus tôt par des islamistes, dénonce le déni de l’Occident à accepter la réalité concernant l’islam :

« Je suis fier d’être un irakien, j’aime mon pays. Mais mon pays [à majorité musulmane] n’est pas fier que j’en fasse parti. Ce qui est entrain de subir mon peuple [chrétien] n’est rien d’autre qu’un génocide. Je vous en supplie : ne l’appelez pas un conflit. Ceci est un génocide… Quand l’islam vit parmi vous, la situation parait acceptable. Mais quand une minorité vit parmi des musulmans, tout devient impossible… Réveillez vous ! Le cancer est à votre porte. Ils vous détruiront. Les chrétiens d’Orient sont le seul groupe qui ont vu la face du diable : l’islam. »

*
*  *

Voici une sélection non exhaustive des persécutions que subissent les chrétiens dans le monde islamique (août 2015 seulement).

SAUVAGERIE DE L’ETAT ISLAMIQUE.

Mokhls Youssef Batk, un chrétien irakien, a été rendu aveugle par l’E.I pour avoir refusé de se convertir à l’islam.

Une fillette de 12 ans a été violée par un jihadiste qui lui a affirmé que « ce qu’il allait faire n’était pas un pêché » parce qu’elle « pratiquait une religion différente de l’islam. » L’E.I a publié un manuel de 34 pages via son département de recherches et de fatwas, disant qu’avoir des « relations sexuelles avec une chrétienne ou une juive capturée lors d’un combat était permis. »

LE JIHAD SUR LES MUSULMANS CONVERTIS AU CHRIST.

OUGANDA – Après avoir appris que sa famille s’était convertie au christianisme, un musulman est devenu furieux. Issa Kasoono a frappé, étranglé, et laissé sa femme pour morte. Il a aussi sévèrement injurié ses deux fils adolescents pour crime d’apostasie. Le plus jeune des fils a réussi à s’enfuir et a pu demander de l’aide à l’église dans laquelle sa famille s’était convertie.

Bien que la population de l’Ouganda soit à 85% chrétienne et 11% musulmane, les attaques sur les convertis au christianisme sont en augmentation. Récemment, une mère a été tuée par empoisonnement, et un viol collectif fut commis sur la fille d’un pasteur.

SOMALIE – Un musulman converti au christianisme a réussi à échapper à Al Shabaab, mais seulement après que les islamistes lui aient coupé les doigts de sa main droite pendant qu’ils l’interrogaient à propos de sa conversion.

CORNE DE L’AFRIQUE – Un cheikh musulman converti au christianisme du nom de Tofik, a expliqué lors d’une interview ce que les prédicateurs musulmans enseignaient sur les chrétiens dans les mosquées, et les conséquences des conversions à d’autres religions. Pendant 24 ans, il a été formé pour devenir un imam dans une madrassa : « A l’école, j’apprenais seulement sur l’islam. Une partie de notre enseignement concerne la destruction du christianisme. Alors, nous faisions ce que nous avions appris : attaquer les chrétiens après avoir fini notre apprentissage. »

Tofik affirme qu’on lui a appris que les chrétiens étaient diaboliques et que lui et les autres élèves devaient les voler et les tuer. « Nous les frappions, attaquions leurs églises et brûlions leurs bibles… Nos professeurs nous informaient dès qu’il y avait une nouvelle église dans le village, et on nous disait d’aller attaquer les gens et de détruire l’église. Alors nous le faisions. »

Après une série de rêves, il a finalement embrassé le christianisme. A l’annonce de son apostasie, il fut la cible d’attaques : « Ils ont détruit ma maison… Puis ils m’ont faussement accusé d’avoir brûlé une autre maison, alors j’ai été emprisonné et traîné en justice. » Après avoir été relâché de prison, Tofik a continué à prêché le Christ et a même inspiré plus de 200 personnes à se convertir : « Des villageois locaux n’ont pas apprécié. De nouveau, ils m’ont attaqué physiquement et ont brûlé ma maison… Les attaquants ont cru que j’étais mort. Ils ont pillé le petit kiosque que j’avais et ont aussi pillé et brûlé les biens de mes enfants. Ils ont dit qu’ils avaient tué une figure emblématique. Ils se sont mis à crier et à chanter. »

LE JIHAD SUR LES CHRETIENS « BLASPHEMATEURS ».

EGYPTE – Medhat Ishak, un chrétien de 35 ans, a été arrêté pour avoir distribué des bibles à des musulmans sur la place publique. Il a été arrêté et accusé d’évangélisme. Le jour de son arrestation, le juge l’a condamné à 15 jours de détention, peine qu’il renouvela à nouveau de 15 jours. Son avocat suspecte le juge de vouloir rallonger sa détention, en violant la loi égyptienne. Ishak risque une peine de prison allant de 1 à 5 ans pour diffamation, car en Egypte, il n’y a pas de peine pour l’acte d’évangéliser. Distribuer des bibles ou promouvoir la chrétienté ne constitue pas une insulte envers l’islam. « Le terme blasphème signifie une insulte envers l’islam, mais ce n’est pas ce qu’Ishak a fait, il n’a pas parlé de l’islam ou de prophètes qui puisse lui valoir l’accusation de blasphème, » affirme son avocat. « Nous sommes surpris qu’il ait été accusé de blasphème alors qu’il n’a pas commis ce crime. »


5 Novembre 2015
Article dans son intégralité : Gatestone Institute.
Traduction : Sapientia.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :